« Hors-Champs »
né de la vague

EXPOSITION
Christine Labrune

Galerie David Hicks
12 rue de Tournon – 75006 Paris
du 24 mai au 29 juin 2013


 

Issue elle-même d’une famille d’artistes, Christine Labrune les a toute sa vie accompagnés. Elle les a choisis, guidés en s’occupant de galeries, conseillés, en tant qu’attaché de presse, assuré leur communication….

et puis un jour sur la plage :

« Au cours d’une promenade avec ma fille, le long de la plage de Pampelone à St-Tropez, nous marchions à la limite entre le sable et l’eau, là où les vagues viennent s’échouer. Malgré notre discussion animée, de petits morceaux de bois flottés ont attiré mon attention. En les ramassant pour comparer leurs formes, j’ai été émerveillée par la douceur du bois poli par le temps et leur couleur inouïe (ou inimitable) : un camaïeu subtil de gris clairs.

Leur diversité m’a tellement étonnée que j’ai eu envie de les collectionner, inconsciemment, l’idée de les utiliser pour la création était née. En découvrir de formes intéressantes était primordial pour l’élaboration de mes futurs tableaux.

De retour à Paris, le choix d’un bleu outremer (celui d’Yves Klein et d’Alexandre Fassianos) s’est imposé ainsi que des compositions horizontales ou verticales.
En 2002, l’envie d’évoluer et d’associer d’autres couleurs m’est venue tout naturellement.

Singulièrement parmi les centaines qui sont disposées sur la table, un seul morceau de bois capte mon attention en fonction de sa taille ou de sa forme et convient à l’aplat de couleurs qui lui est destiné.

La plupart des fonds sont inspirées des toiles de Mark Rothko notamment de ses « champs colorés » qui m’ont conduit en toute humilité à mes « Hors champs ».

Définition : « Le hors- champ désigne au cinéma tout ce qui n’apparaît pas à l’écran mais existant dans l’idée que ce fait le spectateur de la scène et sa narration ».